Plongée à Pranlac !

Après une première plongée pour repérer la population d'ombre(s) à Pranlac, j'y suis retourné avec l'appareil photo.

Malheureusement, même si ce poisson est très joli, il est maintenant le seul sur le parcours de la pêche électrique de l'étude ombre (500m d'Allier) et même sur plus d'un km en aval.

Sur ce parcours, il y avait 10 ans en arrière une bonne centaine d'ombres adultes.

Pourquoi en est-on arrivé à cette quasi disparition ?

 

Plusieurs facteurs sûrement :


* les crues successives qui ont modifié le milieu, principalement un comblement des fosses avec du gravier.Le milieu n'est peut être plus capable d'accueillir une population d'ombres, c'est triste mais c'est ainsi.


* Prélèvement des cormorans automnal et hivernal, certainement un autre facteur important. Prélèvement facilité par le facteur " comblement des fosses". Du fait qu'il ne se cache pas l'ombre est très vulnérable face à un cormoran.


* Plus assez de juvéniles pour assurer la descendance sans doute principalement à cause de la concurrence des truites dans ce milieu étroit.

Voilà un ombret de 2009 pris en photo sur ce parcours à "la plagette"... image qui n'est pas pour l'instant près de revenir sur le très Haut Allier...


 

 

Par contre, le parcours se porte bien au niveau des farios même s'il leur manque beaucoup de caches.

Il reste quand même de belles caches par endroits, ici le trou du "Rountchas".

J'ai changé ma technique d'approche ce qui me permet de moins effaroucher les poissons.

Vue de dessus !

Deux truites postées juste sous le courant nourricier.

Agrandissez en cliquant sur l'image.

Belle sangsue, c'est un animal peu connu mais qui m'a toujours un peu inquiété.

Celle-ci est postée dans un courant vif au creux d'un rocher.

Beaucoup de larves de simulies accrochées aux pierres  dans ce courant vif.

Têtards de crapaud qui ne doivent pas avoir bon goût car personne ne les croque.

Finalement les truitelles de l'année ont été les plus difficiles à prendre en photo car elles se tiennent dans très peu de profondeur.

En faisant ce gros plan sur cette fario, j'ai compris pourquoi les cormorans n'avaient pas de mal à se nourrir, les poissons n'ont pas vraiment peur de ce qui nage discrètement !

Heureux évènement en vue pour Maman goujon !

Chabot qui possède un bon mimétisme pour échapper à ses prédateurs.

Encore un joli chabot absolument immobile !

Les vairons sont les poissons les plus nombreux dans chaque poste en plus ils perdent toute prudence avec le frai qui arrive.

Des vairons curieux qui viennent tout près...

Vairon aux couleurs du frai.

Le sable est bien propre sous ce bloc de plusieurs tonnes, les places "couvertes"doivent être chères.

On en voit d'ailleurs une belle truite qui va s'y réfugier.

La curiosité m'a fait descendre au fond pour récolter... ce magnifique couteau.  


Bon ce n'est pas encore la fortune... mais je vous encourage quand même à essayer de mettre " la tête sous l'eau" ...c'est magnifique !

Mouvement des bulles d'air à l'arrivée d'un courant, beauté toute simple de la nature. 

Malheureusement, la diminution des ombres je l'attribue à ces oiseaux ! La pierre était devenue complètement blanche du fait de leurs excréments, ils avaient donc l'habitude de fréquenter régulièrement ce secteur de l'Allier...

Rescapé 1

Rescapé 2

Télécharger
Voici le compte rendu des tirs de cormorans lozériens... on voit malheureusement bien qu'ils sont bien présents sur l'Allier... 10 oiseaux tirés en février 2012, ils n'étaient pas là pour sucer des cailloux...
20120628161627436.pdf
Document Adobe Acrobat 620.4 KB

60 cormorans, c'est le quota de tirs attribué à toute la Lozère... c'est à peu près le nombre d'oiseaux qu'il y a dans ce seul vol à Naussac... et des vols comme celui-là il en a plusieurs dizaines...

Photo prise en novembre, puis il y a décembre, janvier, février et même mars ...

 

Vous pouvez télécharger les fichiers de :( après avoir ouvert le lien cliquez sur Click here to start download from sendspace )

Compte rendu de la réunion de Langogne du vendredi 5 octobre. 

 

Présentation étude ombre

 


Voilà mon bilan personnel pour  la réunion ombres du 5/10/ 2012 à Langogne


L’AAPPMA de St Etienne de Lugdares souhaiterait que les 3 fédérations  de pêche : Ardèche, Haute-Loire et Lozère décident d’une réglementation commune. Il y a eu un bon début avec l’instauration du quota d’un ombre par jour.
Il faut continuer pour une maille commune  38 cm voire 40 cm pour tout l’Allier et ses affluents. Pourquoi pas la création un quota annuel de 3 poissons par pêcheur par exemple. L’Allier mérite une gestion par bassin versant plutôt que par département.

La régulation des cormorans pourrait aussi être organisée conjointement.
Les 10 cormorans tirés par la fédé 48 au niveau de  Luc en février 2012 montrent que la présence et sans doute la prédation de ces oiseaux sur les ombres est très importante. Présence des cormorans renforcée dans notre secteur par le lac de Naussac qui attire une grande quantité de ces oiseaux.

Il reste une bonne population d’ombres à notre connaissance dans la traversée de Langogne. Pourquoi ? Sans doute, et ce n’est que notre avis, parce que du fait des activités humaines les cormorans sont moins présents.

La situation n’est pas perdue pour les ombres de l’Allier mais la station de Pranlac avec zéro ombre cette année nous montre que l’espèce est quand même en voie de disparition sur notre cher Allier.