Les écrevisses

Depuis quelques années, les habitués des bords de l'Allier ont pu remarquer des traces d'écrevisses au fond de l'eau.

Ici une mue car l'écrevisse pour grandir change régulièrement de carapace.

Une autre mue, on voit que la bestiole quitte son ancien habit devenu trop petit par le dos. J'espère, un jour, observer cette phase de leur vie, le déshabillage doit valoir le coup d'oeil...

 

Il s'agit d'une écrevisse " signal" ce surnom vient de la tache blanche à la commissure des pinces.

Son vrai nom est " Pacifactacus leniusculus" ...

Elle est originaire du Nord Ouest des Etats Unis mais elle n'est pas venue à la nage ...encore l'homme qui a joué à l'apprenti sorcier...

La taille de certaines pinces est impressionnante et on doit bien s'appliquer pour saisir ce genre de bestiole !

Cette pince a été trouvée au fond de la rivière, conséquence d'une mue, d'un combat ?

Heureusement, il n'y a que la pince, sans le reste de la bestiole !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi dernier, une pêche organisée par la fédé 07 a eu lieu sur l'Allier.

Le but était de bien déterminer le secteur de rivière colonisé par ces écrevisses. La limite amont a été facile à trouver ... la limite aval elle doit se modifier presque tous les jours ...

Résultat des observations au moins 5 km de rivière sont touchés...

 

Des prélèvements d'écrevisses ont été effectués afin d'étudier si elles étaient porteuses saines de maladies pouvant toucher les autres écrevisses indigènes.( peste de l'écrevisse)

La majeure partie des spécimens capturés étaient des femelles, certaines portaient même leurs petits sous l'abdomen.

Les spécialistes de ces écrevisses sont assez alarmants, ils pensent qu'elles vont tout détruire dans la rivière.

Pour l'instant, ce n'est pas encore le cas mais il faudra être attentif à l'évolution de cette population nouvelle dans l'Allier.

 

D'ailleurs un autre animal, moins calamiteux pour la rivière celui-là, vient d'apparaître récemment sur l'Allier : le castor !